Pourquoi notre dollar se meurt à grande vitesse?

Pour comprendre le danger imminent lié à l’augmentation du taux d’inflation annuel, on doit connaître quelques grandes lignes de notre histoire économique pour se préparer face à l’une des plus grandes crises économiques de notre histoire moderne.

Dans cet article : 

Les faits économiques du passé à aujourd’hui 

Pour comprendre l’inflation, on se doit d’abord de comprendre sur quelle valeur est basé notre argent. 

Alors, sur quoi est basé l’argent que l’on utilise au quotidien ? 
  • Sur l’or 
  • Sur nos ressources naturelles
  • Sur notre PIB 

Votre réponse ? 

Encore aujourd’hui, notre système d’éducation conventionnel ne nous renseigne pas sur quoi sont basés les bouts de papier que nous utilisons pour transiger de la valeur au quotidien. 

C’est à la fois aberrant et compréhensible, car un tel savoir nous renseigne sur les failles mêmes de notre système économique et politique. Cela  nous pousse par le fait même à chercher une alternative pour protéger nos avoirs à l’extérieur de la monnaie émise par nos gouvernements. 

Présentement, et ce depuis officiellement 1971, notre valeur monétaire n’est basée sur absolument rien… Depuis 1971, nous avons – le Canada, les États-Unis ainsi que d’autres pays du monde – quitté le standard de l’or. Avant cette date, nous étions dans une époque où chaque dollar émis était garanti par un équivalent fixe en or. 

Depuis, le pouvoir de créer la monnaie a été donné aux banques centrales privées. Nos gouvernements empruntent maintenant l’argent que les banques centrales créent à partir de rien et ce, à des taux d’emprunt très élevés. Ceci engendre le problème de l’hyper-endettement de nos sociétés.  En d’autres mots, notre argent est basé sur une dette que l’on doit à des entités privées.

Ce sont maintenant ces entités qui décident des mesures économiques de la grande majorité des pays du monde. Elles peuvent démarrer la presse à billets comme elles le veulent et ainsi créer un tsunami de nouveaux dollars en circulation dans notre économie. Nous nous retrouvons donc maintenant avec une monnaie qui n’est basée sur rien, que sur du vent et qui nous rend tous de plus en plus pauvres au rythme de chaque dollar est créé.

À qui profite l’impression monétaire 

Imprimer de la monnaie à l’infini est sincèrement un choix très douteux, car cette action engendre précisément l’appauvrissement de la classe moyenne et de la classe pauvre. Ceci rend les gens très fortunés de plus en plus riches et les gens “ordinaires” de plus en plus pauvres. 

L’impression monétaire est extrêmement profitable à toutes les parties qui peuvent profiter de cette création monétaire en premier, c’est-à-dire les giga-corporations, les milliardaires et les membres haut-placés de nos gouvernements. 

Pendant ce temps, les richesses du citoyen moyen lui sont volées sans qu’il puisse dire un mot et souvent sans même qu’il n’en prenne conscience.

Pourquoi notre dollars se meurt? 

Depuis que nous avons définitivement quitté le standard de l’or, notre pouvoir d’achat individuel a subi un effondrement drastique. Notre économie est en grave hémorragie et nous ne faisons rien pour régler le problème à la source. 

Le graphique ci-dessous montre visuellement la perte de pouvoir d’achat que notre dollar a subi depuis que nous avons quitté le standard de l’or.

Depuis 1913, le pouvoir d’achat de notre dollar a chuté d’un gigantesque 96%. En d’autres mots, un billet de 100$ de 1913, ne représente en 2019 que 3,87$. 

Ceci s’applique même si nous plaçons de l’argent de côté pour des projets futurs, pour notre retraite ou pour l’éducation de nos enfants à un taux inférieure à 2%, comme nous l’offrent les banques. La réalité est que nous perdons de l’argent au lieu d’en générer, car l’intérêt généré sur nos placements n’arrive pas à subvenir à la rapidité du rythme de dévaluation de notre monnaie, nous rendant encore de plus en plus pauvres. 

En direction vers l’hyper-inflation

L’inflation s’accélère à grande vitesse depuis la crise sanitaire de 2020. Cette crise a poussé les gouvernements de notre monde a accéléré massivement l’impression monétaire pour répondre aux besoins des citoyens : être payé pour rester à la maison, subventionner les entreprises à risque, stimuler la relance économique, etc.

Par exemple, le gouvernement américain à lui seul a imprimé plus de 3 trillions de dollars en 2020 seulement. Ceci correspond à une augmentation de 22% de toute la monnaie américaine a avoir été créée depuis les 200 dernières années. En date de 2021, ce même gouvernement planifie d’imprimer plusieurs autres trillions de dollars au cours de l’année 2021 seulement. 

Cette action a un coût extrêmement grave sur chacun d’entre nous, mais nous ne percevons que très peu d’effets pour le moment. Certes, nous constatons le prix du panier d’épicerie augmenter, le prix de l’essence, le prix des matériaux, le prix des maisons, etc.

Mais ce ne sont que les premiers signes de l’hyperinflation.

Si l’hyperinflation devient une réalité, les prix des biens et services que nous consommons augmenteront à un rythme de plus de 50% par mois.

En d’autres mots : L’argent que nous utilisons au quotidien deviendra de plus en plus désuet et perdra pratiquement tout le pouvoir d’achat qui lui reste. Ceci aura un grand impact négatif sur tous ceux qui ne seront pas préparés à cet événement économique. En effet, avec les mesures en place, il ne s’agit pas de savoir SI cela va arriver, mais bien QUAND cela va arriver.

À quand les solutions pour régler ce problème économique?

Honnêtement, en regardant les actions des pays occidentaux, les signes pointent tous plus vers un aggravement de la situation plutôt que vers un réel changement positif pour le citoyen et les générations futures. Nos gouvernements ne semblent avoir aucun plan pour ralentir l’inflation. Au lieu, ils planifient d’augmenter le rythme d’impression monétaire pour payer les déficits engendrés par la crise sanitaire. 

Ceci mettra encore plus d’huile sur le feu, et tôt ou tard cela créera une situation d’hyperinflation de nos économies. Ceci fera dévaluer énormément toutes nos économies, qu’elles soient grandes ou petites.

Comment se protéger de l’inflation dès aujourd’hui? 

Vous commencez probablement à comprendre que notre système monétaire est pris dans un cercle vicieux qui le pousse à s’auto-détruire et à piller vos ressources au passage. Et que la classe politique ne semble visiblement pas s’adresser à la racine du problème. 

Alors, il revient à nous tous personnellement de prendre action pour protéger nos avoirs.

Tel que nous l’avons vu dans cet article, garder ses économies en argent est l’une des pires idées pour se protéger financièrement, car notre monnaie se dévalue constamment. 

Pour se protéger de l’inflation, nous devons transférer nos avoirs, qu’ils soient petits ou généreux, vers des actifs qui préservent leur valeur. 

L’or est un bon exemple. Convertir une certaine partie de ses économies vous aidera à préserver votre pouvoir d’achat dans le temps. 

Le meilleur actif, toutes catégories confondues depuis les 11  dernières années, est le Bitcoin – l’or numérique on pourrait dire. Certes, il s’agit d’une nouvelle technologie qui pose bien des questions aux néophytes, mais qui est la meilleure valeur monétaire que nos civilisations modernes aient jamais connue. Pour vous éduquer sur le Bitcoin et sur comment vous protéger de l’inflation par le fait même, je vous invite à :

  1. Lire mon article : Bitcoin – l’or digital
  2. Télécharger mon guide gratuit : Crypto 101 – Devenir se propre Banque
  3. Prendre rendez-vous avec moi pour voir comment vous pourriez vous protéger de l’inflation et préserver vos richesses.

Que la situation économique actuelle vous pousse à vous intéressez aux solutions pour préserver vos richesses et pour que vous puissiez également en inspirer d’autres à faire de même. 

 


Maxime Hamelin,
Fondateur de Géo-Lab

Visionnaire et communicateur, il est fondateur de Géo-Lab, un projet d’éducation entrepreneurial. Il est en train d’inspirer un mouvement social d’empuissancement avec la technologie de la Blockchain, la décentralisation du pouvoir économique et la protection de l’individu par la connaissance de ses droits fondamentaux. […]

>> En savoir plus.