Bitcoin: une catastrophe écologique?

Le Bitcoin est littéralement la meilleure solution aux changements climatiques!

Et tu me crois probablement pas…

Pendant que les grands médias nous disent que :

À en croire les grands médias et le discours populaire, le Bitcoin est définitivement la pire invention technologique qui mènera l’humanité à sa fin.

Aujourd’hui, je prends le temps de démystifier les anecdotes médiatiques et de te présenter mon opinion appuyée sur des faits qui te surprendront probablement. Du moins, qui vont à l’encontre de ce que les médias nous racontent.

Source : Radio-Canada

Dans l’article de Radio-Canada, on peut lire que :

​​”Si vous êtes en quête d’investissements écoresponsables, écartez le bitcoin de votre portefeuille! […]

Seulement pour le bitcoin, les centres de cryptominage nécessiteraient une consommation annuelle de 121,56 térawattheures dans le monde, selon un outil développé par le Cambridge Centre for Alternative Finance (CCAF). C’est davantage que la consommation de l’Argentine ou de la Norvège. À titre de comparaison, les ventes d’électricité d’Hydro-Québec atteignaient seulement 50 TWh de plus en 2020.”

Il est donc vrai que le réseau du Bitcoin consomme plus d’énergie que certains pays.

La réalité sur l’impact écologique de Bitcoin

Mais avons-nous déjà adressé la même question pour l’ensemble de l’industrie bancaire?

Dans les faits, le réseau du Bitcoin consomme moins de 0,1%, soit 140 TWH, de l’ensemble de la consommation mondiale d’énergie sur la planète.

Source: seekingalpha.com

Déjà là, on peut constater l’aberration du discours médiatique, comment qu’un engin qui consomme moins qu’un dixième de pourcent de toute l’énergie planétaire peut être en même temps un des plus grand danger écologique pour le réchauffement climatique..?

Ça ne fait aucun sens.

Et si on comparait des pommes avec des pommes maintenant :

Combien d’énergie l’industrie bancaire consomme t’elle annuellement ?

Selon le rapport de Galaxy Digital, le secteur bancaire consomme à lui seul 250 TW/h d’électricité annuellement, c’est presque 2 fois l’énergie que le réseau du Bitcoin consomme.

Source: Galaxy Digital

Mais ce n’est pas tout.

Si on ajoute la consommation du marché de l’or, c’est un autre 240 TW/h d’énergie que l’on consomme année après année.

Les deux ensemble, c’est 3,5 Fois plus de consommation énergétique que le réseau du Bitcoin ?

Alors, lequel est plus néfaste pour l’environnement..?

L’industrie bancaire ou bien le Bitcoin ?

Je suis convaincu que tu as compris, c’est effectivement l’industrie bancaire.

Bitcoin : une solution pour contrer les changements climatiques

Dans l’argumentaire climatique sur le Bitcoin, on n’adresse jamais le fait que nous ayons énormément de surplus et de pertes énergétiques sur la planète et que le Bitcoin pourrait offrir une opportunité unique de monétiser ces pertes en revenu.

Prenons le Québec par exemple. Nous avons un surplus annuel d’énergie sur notre réseau hydroélectrique estimé à 32 TWH. C’est plus du quart de ce dont le Bitcoin a besoin pour fonctionner.

Source: HEC

Si le gourvernement du Québec était un peu innovant et visionnaire, le Québec pourrait transformer nos déchets énergétiques en or digitale, le Bitcoin. Et ainsi, probablement devenir une des nations les plus prospère du monde. Mais ça, ce sera le sujet d’un autre article.

Si on regarde ailleurs dans le monde, aux états-unis, les pertes de leur réseau énergétique sont supérieur à 160% des besoins énergétique du Bitcoin.

Le torchage des résidus de gaz naturel du à l’exploitation pétrolière pourrait à lui seul générer 5,5 fois l’énergie nécessaire pour les besoins énergétique du Bitcoin.

De toute évidence, on ne manque vraiment pas d’énergie, on manque de solution novatrice et accessible pour consommer l’énergie que nous avons déjà et en produire une nouvelle ressource utilisable et bénéfique pour l’homme.

Bref, il faut faire vraiment attention au sensationnalisme médiatique lorsqu’il est question du Bitcoin, car il s’agit d’un profond changement de paradigme en pleine action.

C’est pourquoi je créer du contenu éducatif sur le sujet, dont ma prochaine Master Class gratuite : Intelligence Financière. Pour en apprendre plus sur comment tu peux bénéficier du plus grand transfert de richesse qu’offre le Bitcoin et la crypto-monnaie et ce, sans détruire la planète !


Maxime Hamelin,
Fondateur de Géo-Lab

Visionnaire et communicateur, il est fondateur de Géo-Lab, un projet d’éducation entrepreneurial. Il est en train d’inspirer un mouvement social d’empuissancement avec la technologie de la Blockchain, la décentralisation du pouvoir économique et la protection de l’individu par la connaissance de ses droits fondamentaux. […]

>> En savoir plus.